Tout savoir sur le cartilage de requin

Le cartilage de requin est sollicité pour ses nombreuses vertus thérapeutiques. Les Chinois l’ont utilisé depuis longtemps dans leur médecine, car ils ont été convaincus des bienfaits que ce produit naturel apporte à l’organisme. Il est principalement connu pour son effet sur les articulations. Ses vertus thérapeutiques s’expliquent surtout par ses composants. Explication !

Le cartilage de requin et ses composants

Le requin fait partie des animaux les plus sains, car de nombreuses maladies n’ont aucun impact sur cette espèce animale. Ce caractère est généralement dû à son cartilage osseux. Ce dernier est constitué en grande partie de glucosamine et de chondroitine. Des éléments agissent sur les articulations. Le premier est indispensable à la création de membranes cellulaires et participe activement au renouvellement du cartilage. Le second, quant à lui, limite et empêche la détérioration du cartilage. Il intervient notamment dans la formation des surfaces articulaires (ongles, os, tendons…). À noter que le cartilage de requin contient une grande quantité de protéines. Celles-ci sont très efficaces contre les tumeurs cancéreuses. Outre cela, du phosphore, du calcium, du manganèse ainsi que du collagène y sont aussi présents.

Le cartilage de requin et son utilisation

Le cartilage de requin est généralement vendu en tant que complément alimentaire, et sous forme de gélules ou de produit liquide. Il est conseillé pour traiter les différents troubles de l’articulation et les maladies des os : ostéoporose, rhumatisme, arthrose, arthrite… Les personnes souffrant de douleurs articulaires peuvent donc en prendre. C’est également un excellent anti-inflammatoire. Par ailleurs, il s’agit d’un remède contre le psoriasis, une maladie de la peau qui se manifeste par des plaques rouges recouvertes de squames blanchâtres. Le cartilage de requin en produit liquide est dans ce cas indiqué. Quoi qu’il en soit, il est toujours recommandé de demander l’avis d’un spécialiste avant de se décider à l’utiliser.